Les types de thés chinois

Vous connaissez peut-être ce célèbre dicton chinois qui en dit long sur le thé : « Le bois de chauffage, le riz, l’huile, le sel, la sauce, le vinaigre et le thé sont les sept nécessités pour commencer une journée ». Bien que le thé soit le dernier sur la liste, nous pouvons encore constater à quel point il est très important pour les Chinois.

Il existe en réalité des milliers de variétés de thé chinois. Ceux-ci sont généralement classés par procédure, qualité et méthodes de préparation, etc. Cependant, si l’on considère le thé en termes de qualité, il existe en réalité six types de thé chinois. Ceux-ci incluent le thé vert, blanc, jaune, rouge, oolong et sombre (Pu-Erh ou Pu’Er). Examinons ces thés :

tasse de thé vert

1. Le thé vert

Le thé vert subit un traitement des plus tendres, et sans oxydation. Par conséquent, la composition chimique de la boisson se révèle être la plus proche de celle de la feuille de thé en croissance. Ce type de thé chinois est rafraîchissant, il donne vivacité et force au corps.

2. Le thé blanc

Le thé blanc subit une transformation mineure. Il est produit à partir d’une sorte spécifique de théier et est considéré en Chine plutôt comme un médicament que comme une simple boisson délicieuse. Un bon type de thé chinois pour un usage quotidien comme aide anticancéreuse dans une mégalopole polluée.

tasse de thé blanc

tasse de thé jaune

3. Le thé jaune

Le thé jaune est similaire au thé vert mais soumis à une procédure particulière appelée « menhuang ». Comparé au thé vert, il est moins irritant pour l’estomac. Son goût est particulier, mais son processus de production complexe et laborieux le rend assez rare à trouver.

4. Le thé rouge

Le thé rouge en Europe est connu sous le nom de « noir ». Réconfortant et réchauffant, il porte l’énergie du feu. Il renforce l’immunité, tonifie. Dans notre culture, à table, il est associé aux sucreries, mais ce thé chinois se déguste généralement sans aucun produit complémentaire.

tasse de thé rouge

https://tassedesagesse.com/the-oolong/

5. Le thé oolong

Le thé oolong est complexe à produire avec des arômes fruités et floraux éclatants. Très savoureux et polyvalent. Aujourd’hui, il devient extrêmement populaire pour ses propriétés de perte de poids en raison de sa teneur élevée en polyphénols brûlants la graisse.

6. Le thé sombre (Pu-Erh)

Le thé sombre est un type de thé spécial. Célèbre pour sa technologie de production inhabituelle et, par conséquent, pour son goût, son odeur et ses effets particuliers sur le corps. Le thé sombre le plus célèbre, le pu-erh, est produit à partir de feuilles provenant exceptionnellement de la province du Yunnan selon deux technologies différentes : le shu et le shen pu’er.

tasse de thé pu-erh

Les autres choses à considérer pour les types de thé chinois

Cette division repose sur les diverses technologies de production de thé sec à partir de feuilles brutes. Les exemples concrets supposent qu’il est possible de produire tous les types de thé à partir du même théier. Théoriquement, cela peut être réalisé. Le thé fabriqué selon la technologie oolong sera appelé « thé oolong » mais ses qualités gustatives peuvent ne pas répondre aux attentes. Pour chacun des types de thé, outre la technologie de transformation, de nombreuses autres nuances sont importantes :

L’origine : le climat en Chine est hétérogène et les conditions de culture du thé varient selon les régions. Il pousse sur des sols divers, à différentes altitudes, dans des plages de températures divergentes, c’est pourquoi sa feuille accumule des substances polyvalentes qui affectent le goût et l’arôme du thé. Exemple : au Yunnan, les théiers à grandes feuilles sont abondants tandis que dans le Fujian, les théiers à petites feuilles prédominent.

Environnement de culture : certains types de thé sont cultivés dans des conditions spécifiques. Par exemple, les spirales d’Émeraude du printemps sont plantées parmi les arbres fruitiers pour teindre le parfum des feuilles de thé de notes fruitées qui se dévoilent tendrement à l’infusion. Sur la même montagne – au pied, au milieu et au sommet – le goût du thé en croissance sera différent et sa valeur sera également différente.

Cultivars de thé : la Chine possède à la fois des théiers atteignant plus de 20 mètres de hauteur et des petits théiers en forme de buisson. Les feuilles de thé se distinguent également par leurs formes larges, étroites, rondes et petites. Il existe des buissons spéciaux pour le thé blanc avec d’épais poils blancs. Le buisson de Tie Guan Yin a donné son nom à toute la gamme des Oolongs qui se distinguent par des feuilles lourdes et à la texture dure. Chaque type de thé nécessite un cultivar de théier spécifique. Ne vous y trompez pas. Le thé vert peut être produit à partir de n’importe quel théier, car « vert » implique la technologie de traitement des feuilles. Cependant, le Dragon Well du lac Xi Hu ne peut être fabriqué qu’à partir de buissons spécifiques poussant à un endroit spécifique.

Moment de la récolte : chaque type de thé a sa période de récolte respective. Parfois différents thés peuvent être produits à partir d’une même plante : thé blanc de bourgeons en février, thé rouge de pointes en mars et thé vert de feuilles en avril. Pourtant, un seul type de thé est produit, caractérisé par des qualités dépendant de la période de récolte.

Les parties spécifiques : chaque type de thé nécessite la feuille spécifique du théier. Il existe des thés produits exclusivement à partir de bourgeons, d’autres à partir de pointes (le bourgeon et une ou deux feuilles), certains sont constitués de grandes feuilles, tandis que la production d’autres thés utilise des ramifications entières comportant plusieurs feuilles. Les technologues donnent des instructions claires aux cueilleurs sur les feuilles qui doivent être récoltées chaque jour pour la production de thé.

Et après avoir pris en compte toutes les nuances, la technologie de production perfectionnée au fil des siècles permet d’acquérir le type de thé souhaité. Cependant nous reviendrons plus tard sur la technologie. Si vous décidez d’essayer tous les types de thé chinois afin d’avoir une idée de leur goût, il convient de garder à l’esprit que chacun de ces six types a sa technique d’infusion particulière impliquant la plage de température, la vaisselle à thé, la quantité de thé et la meilleure façon de livrer son goût.